Non classifié(e)

Quels enjeux pour la micro-sieste en entreprise ?

By 4 décembre 2017 No Comments
Sieste au travail, micro sieste

Google, Ben and Jerry’ s, la NASA, Zappos: Qu’est-ce que toutes ces sociétés ont en commun? Elles ont conscience que des employés bien reposés sont synonymes de personnel heureux, sain et productif. Elles fournissent également les oreillers – ou au moins une chaise confortable – pour permettre aux employés de faire une sieste.

Le sommeil comme frein de la performance

Si vous ne travaillez pas déjà pour une entreprise qui encourage à faire la sieste dans ses rangs, cela peut sembler être une faveur (ajoutez à cette liste : Nike, AOL, The Huffington Post et Congress). Environ 20% des travailleurs sont victimes du manque de sommeil et pour beaucoup, la micro-sieste peut être un véritable remède pour améliorer leur performance au travail.

Dormir au travail est toujours considéré comme un tabou, mais de plus en plus d’entreprises encouragent aujourd’hui leurs employés à faire une courte sieste à la mi-journée. Et c’est une pratique judicieuse : 29 % des travailleurs déclarent s’endormir ou avoir sommeil au travail, et une étude estime que le manque de sommeil coûte aux États-Unis 63 milliards de dollars par an en termes de perte de productivité. Pour répondre à ce problème, une micro-sieste de vingt minutes peut stimuler la vigilance et améliorer les performances, deux éléments essentiels au travail.

Un engagement pour la QVT : Bien-être et qualité de vie au travail

De nombreuses entreprises qui s’engagent résolument en faveur du bien-être des employés reconnaissent les avantages de la sieste sur le lieu de travail. « Nous veillons à la qualité de vie de nos employés, et le fait d’offrir un espace de sieste dédié et du temps pour faire la sieste n’est qu’une autre façon pour nous de prendre soin de nos collaborateurs « , explique un représentant de la société Ben & Jerry’s de Burlington, au Vermont. L’entreprise, qui offre des cours de yoga ainsi que des coachs personnels aux employés tout en les encourageant à amener leurs animaux de compagnie au travail, fournit également une chambre avec un lit et des oreillers que les employés peuvent utiliser s’ils le souhaitent. « Si les gens ont besoin d’une petite sieste pour faire le meilleur travail possible, nous les encourageons à le faire », explique le représentant.

De même, Zappos, le détaillant de chaussures en ligne connu pour son assurance maladie entièrement subventionnée, dispose d’une salle de repos à son siège social de Las Vegas depuis son lancement. « Elle est née de notre volonté de mettre l’accent sur le bonheur et le bien-être des employés », explique un porte-parole. « Nous connaissons l’importance qu’à le sommeil sur le bien-être ». Meublés d’un canapé, de deux fauteuils inclinables, d’un pouf ainsi que d’autres accessoires de détente, les espaces sont disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et sont particulièrement fréquentés par les membres du personnel qui travaillent de nuit.

Le géant sportif Nike affirme son engagement en faveur de la santé et du bien-être aux avantages sociaux des employés. À son siège social près de Portland, en Oregon, les employés profitent d’espaces détente où ils peuvent faire la sieste ou même méditer pendant la journée. Dans les bureaux Google de Mountain View, en Californie, les employés bénéficient de capsules de sieste, de fauteuils de salon au design futuriste qui émettent des sons apaisants pour que les travailleurs puissent s’endormir rapidement lorsqu’ils en ont besoin.

La micro-sieste comme levier de compétitivité

Bien entendu, le bien-être des employés n’est pas le seul avantage de la sieste proposée par l’entreprise. Autre avantage majeur : l’amélioration du rendement des employés. Dans les années 1990, la NASA a reconnu le rôle crucial du sommeil pour les astronautes et a expérimenté des siestes courtes pendant les journées de travail. Il n’est pas surprenant de constater que les performances ont grimpé en flèche ; aujourd’hui, la micro-sieste est une pratique courante chez les pilotes effectuant des vols internationaux pour des compagnies aériennes telles que Continental et British Airways.

Au siège social du Huffington Post à New York, on considère que la pratique de la sieste sur le lieu de travail est à l’origine d’importants gains de productivité. « J’ai utilisé la salle de sieste ici pour reposer mes yeux pendant quelques minutes et pour faire une sieste énergisante », explique Amanda Chan, rédactrice en chef du site Healthy Living Channel. Prendre un petit temps de repos (ou même prolongé) l’aide à rester à la hauteur et à remplir ses objectifs. Selon un représentant de l’entreprise, les espaces de repos nécessitent des réservations, et ils sont habituellement pleins.

Un autre militant de la sieste au travail est le directeur général de la société de logiciels HubSpot, Brian Halligan, qui s’est décrit lui-même comme un « grand amateur de sieste ». David Radcliffe, vice-président des services immobiliers et des lieux de travail de Google, a déclaré : » Aucun lieu de travail n’est parfait sans un espace de sieste.

Changement de culture

Les entreprises ont commencé à se soucier du bien-être de leurs employés il y a une dizaine d’années, en proposant à la cafétéria des aliments sains ou en faisant appel à des professeurs de fitness. « Le sommeil, cependant, n’a pas été pris en compte » a déclaré Nancy H Rothstein, qui consulte et donne des conférences sur les bienfaits du sommeil aux entreprises du classement Fortune 500. Le temps de sommeil adéquat est un « problème de gestion des risques », a-t-elle dit. « J’entends de plus en plus d’entreprises qui reconnaissent que le sommeil peut être un facteur non significatif de performance. »

Par conséquent, de plus en plus d’employeurs recherchent des solutions au manque de sommeil de leurs employés. La normalisation de la sieste fait partie des bonnes approches. « Miser sur le sommeil de ses collaborateurs est un investissement qui rapporte bien plus rapidement en termes de santé et de productivité », a déclaré M. Lindholst, en comparant le sommeil à la nutrition et à l’exercice. « Si je ne fais pas d’exercice aujourd’hui ou si je ne mange pas bien, je peux quand même venir travailler demain. Mais si je dors mal, ma capacité à faire les choses sera considérablement limitée. »

Le siège social de la société de crème glacée Ben & Jerry’s à Burlington, dans le Vermont, dispose d’une salle de repos depuis environ 10 ans. La pièce elle-même fait partie intégrante de la culture d’entreprise dans son ensemble et de la philosophie de l’entreprise selon laquelle un employé heureux est un employé productif « , a déclaré la porte-parole Liz Stewart.

Bienfaits de la sieste au travail

Même après une bonne nuit de sommeil, les recherches montrent qu’une courte sieste dans la journée serait très bénéfique pour beaucoup d’actifs. En raison des rythmes circadiens, il est naturel d’en ressentir le besoin, selon un bulletin de la Harvard Medical School.

« Sans frais et sans effort, la sieste est la manière la plus efficace d’améliorer la performance et l’humeur », a déclaré le professeur émérite de l’Université de Boston William Anthony, auteur de plusieurs livres sur les bienfaits de la sieste. Même si une entreprise n’a pas les fonds nécessaires ou l’envie d’installer une rangée d’EnergyPods MetroNaps à plus de 10 000 $ par appareil, elle ne doit pas sanctionner ses collaborateurs souhaitant se ressourcer avec une micro-sieste. « Les employés et les patrons devraient se sentir à l’aise de faire une sieste pendant les heures de pause, comme l’heure du déjeuner », préconise Anthony.

Dans certaines cultures, la sieste pendant la journée de travail a toujours été considérée comme indispensable à la productivité. « Il est impératif de faire la sieste dans certaines entreprises asiatiques », a souligné M. Orndorff. Au Japon, la pratique de l’inémuri, qui signifie « dormir en étant présent », rend légitime et même positif le fait de dormir au bureau : elle indique que le dormeur est impliqué dans son travail.

Dans le monde du travail moderne, les travailleurs doivent communiquer avec des collègues qui ne travaillent pas nécessairement dans le même fuseau horaire et à tout moment de la journée. Selon M. Rothstein, cette journée de travail ininterrompue rend plus importante que jamais la priorité accordée au sommeil.

N’hésitez plus et contactez Nap&Up !

Leave a Reply

* Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Accédez à votre espace avec vos identifiants et réservez directement en ligne votre prochaine micro-sieste sur votre lieu de travail.

Top